Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Allemand
  • Anglais
  • Espagnol
  • Français
fr
  • de
  • en
  • es
  • fr
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre thème
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre date
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre société de gestion
Supprimer tous les filtres
Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Allemand
  • Anglais
  • Espagnol
  • Français
fr
  • de
  • en
  • es
  • fr
© 2020. BNY Mellon Investment Management EMEA Limited. Tous droits réservés.
NOS IDÉES ET RÉFLEXIONS POUR ALIMENTER VOS DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT
4 mars 2020

Une hausse des « zombies »

Aimons-le ou détestons-le, notre monde à rendement faible semble être là pour durer. Avec les tensions géopolitiques et les inquiétudes d’un ralentissement mondial dans presque tous les esprits, la montagne de dette se négociant à des rendements négatifs s’est accru de presque 30% depuis le début de l’année et s’élève à 13 100 milliards de dollars.1

Cela va dans les deux sens. D’un côté, les pays disposant de devises de réserve ou de quasi-réserve peuvent emprunter pour presque rien. En témoigne le Royaume-Uni, où la décision de d’aller de l’avant avec un deuxième réseau ferroviaire à grande vitesse s’accompagne de la possibilité d’émettre de la dette à un coût pratiquement nul.

 

Le Japon s’est refinancé pendant des décennies – à faible coût et sans conséquence réelle.  Les Etats-Unis accusent des déficits historiquement élevés, pourtant les rendements restent à des niveaux historiquement bas.

Même la Grèce, à peine un mot d’ordre pour la responsabilité fiscale, a maintenant des obligations qui se négocient à des niveaux à peine supérieurs à zéro.

 

Mais l’argent bon marché a aussi ses inconvénients. Sur les marchés crédit, cela a créé une armée de zombies essentiellement sous respirateur artificiel, capables de rembourser des dettes pratiquement gratuitement. Les défauts sont devenus très rares et le manque de pénalités pour prodigalité fiscale ou mauvaise gestion signifie une rupture des mécanismes traditionnels de rendement/risque. Maintenant plus que jamais, les investisseurs essayant de comprendre le vrai coût du risque ont du pain sur la planche !

 

Jon Day, gérant obligataire, Newton Investment Management.

1 Source: Bloomberg 20 février 2020.

Merci de noter que le contenu de ce site Internet est réservé exclusivement aux Investisseurs Professionnels et doit être partagé de manière responsable. Aucune autre personne ne devrait se fier à l’information contenue sur ce site Internet.

 

Les gestionnaires sont retenus par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited (BNYMIM EMEA), BNY Mellon Fund Management (Luxembourg) S.A. (BNY MFML), ou des sociétés affiliées, assurant l’administration des fonds, à des fins de services de gestion de portefeuille portant sur les produits et services proposés par BNYMIM EMEA, BNY MFML ou les sociétés administratrices des fonds.

Subscribe to updates