Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
fr
  • en
  • fr
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre thème
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre date
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre société de gestion
Supprimer tous les filtres
Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
fr
  • en
  • fr
© 2019. BNY Mellon Investment Management EMEA Limited. Tous droits réservés.
NOS IDÉES ET RÉFLEXIONS POUR ALIMENTER VOS DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT
9 août 2018

Se mettre au vert : un relais de croissance pour le marché obligataire ?

Les obligations vertes offrent aux acteurs recherchant une exposition aux investissements durables la possibilité d’investir dans le « E » (composante environnementale) de leur mandat environnemental, social et de gouvernance (ESG). Elles permettent aux investisseurs de favoriser la transition vers un monde bas carbone en finançant des projets verts spécifiques.

 

Historiquement, l’exposition à ce type de projets se faisait par le biais du financement par la dette, plus risqué et moins liquide. Les obligations vertes spécifiant « l’utilisation des produits » ont l’avantage de s’appuyer sur la note de crédit de l’émetteur. Le risque spécifique à chaque projet et le risque de crédit général s’en trouvent réduits. Le fait que les flux de trésorerie finançant les coupons et le nominal proviennent d’activités non vertes n’empêche pas l’obligation d’être considérée comme « verte ».

 

Il s’agit encore d’un marché de niche, même si les obligations vertes se négocient à un spread similaire à celui des obligations non vertes, ce qui incite les investisseurs n’ayant pas de mandats verts spécifiques à y investir.

 

Pour que la classe d’actifs se développe réellement, il est cependant indispensable que des entreprises d’un éventail de secteurs et de régions géographiques plus large soient encouragées à entrer sur le marché, ce qui augmentera la liquidité. Les pays émetteurs d’obligations vertes sont susceptibles de montrer l’exemple.

 

Grâce à la meilleure visibilité des obligations vertes, la structure du marché devrait continuer de s’améliorer au fil du temps. Cependant, une croissance significative ne pourra se faire sans une plus grande diversification des notations de crédit, secteurs et régions, permettant d’améliorer la liquidité. Elle nécessitera également des normes internationales communes d’évaluation des obligations individuelles.

 

Scott Freedman, analyste et gérant obligataire – Newton, société de gestion de BNY Mellon

Veuillez noter que le contenu du présent site internet est réservé exclusivement aux investisseurs professionnels et ne doit être diffusé qu’à des personnes qualifiées. Les informations contenues dans le présent site internet ne doivent en aucun cas servir de fondement aux décisions de toutes personnes tierces auxquelles lesdites informations ne sont pas destinées.

 

Les gestionnaires sont désignés par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited (« BNYMIM EMEA ») ou les sociétés de gestion de fonds affiliées afin d’assurer l’activité de gestion de portefeuille au titre des contrats portant sur les produits et services souscrits par les clients auprès de BNYMIM EMEA ou des fonds BNY Mellon.

S’abonner au flux d’actualités