Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Allemand
  • Anglais
  • Français
fr
  • de
  • en
  • fr
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre thème
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre date
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre société de gestion
Supprimer tous les filtres
Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Allemand
  • Anglais
  • Français
fr
  • de
  • en
  • fr
© 2019. BNY Mellon Investment Management EMEA Limited. Tous droits réservés.
NOS IDÉES ET RÉFLEXIONS POUR ALIMENTER VOS DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT
26 juillet 2018

Montée des tensions dans le conflit commercial sino-américain

Des droits de douane américains de 25% ont été imposés ce mois-ci sur 34 mds USD de marchandises en provenance de Chine, alors que 16 mds USD supplémentaires seront également taxés après une période de consultation. Jusqu’à présent, l’impact économique direct de ces droits de douane semble minime. Les exportations de métaux à destination des États-Unis représentent moins de 3% du total des exportations, y compris pour le Canada et le Mexique. Concernant la Chine, les dernières mesures n’entraîneraient qu’une réduction de 0,1-0,2% de la croissance du PIB. Toutefois, la menace formulée par Trump de taxer 200 mds USD d’importations chinoises supplémentaires pourrait avoir des conséquences plus tangibles sur la croissance et l’appétit pour le risque.

 

Les économies américaine et chinoise sont essentiellement tournées vers le marché intérieur (les exportations ne constituent que 10% du PIB aux États-Unis et 20% en Chine). Cependant, ces difficultés exogènes aggravent, dans le cas de la Chine, le ralentissement économique causé par la politique de désendettement de Pékin. En outre, si les IDA manufacturiers chinois continuent de refléter la croissance, les nouveaux IDA à l’exportation indiquaient un affaiblissement de la dynamique commerciale avant même la dernière série de droits de douane. Les responsables politiques de Pékin ont commencé à réagir, la Banque populaire de Chine (BPC) offrant un soutien rhétorique au renminbi, tandis que les récentes réductions ciblées du ratio des réserves obligatoires pour les grandes banques indiquent une approche plus nuancée du désendettement.

 

Les tensions sino-américaines (aussi bien économiques que géopolitiques) pourraient bien s’installer durablement dans le monde de l’investissement, tendance que les marchés commencent à refléter dans les prix. Malgré le raccourcissement de sa « liste négative » sectorielle le mois dernier, la Chine reste particulièrement restrictive et sélective en matière d’investissements directs étrangers et la politique phare du président Xi, « Made in China 2025 », semble avoir amené les responsables politiques américains de tous bords à prendre conscience des limites de « l’engagement constructif » et des défis posés par la Chine.

 

Trevor Holder, gérant de portefeuilles – Newton, société de gestion de BNY Mellon.

Veuillez noter que le contenu du présent site internet est réservé exclusivement aux investisseurs professionnels et ne doit être diffusé qu’à des personnes qualifiées. Les informations contenues dans le présent site internet ne doivent en aucun cas servir de fondement aux décisions de toutes personnes tierces auxquelles lesdites informations ne sont pas destinées.

 

Les gestionnaires sont désignés par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited (« BNYMIM EMEA ») ou les sociétés de gestion de fonds affiliées afin d’assurer l’activité de gestion de portefeuille au titre des contrats portant sur les produits et services souscrits par les clients auprès de BNYMIM EMEA ou des fonds BNY Mellon.

S’abonner au flux d’actualités