Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
  • Italien
fr
  • en
  • fr
  • it
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre thème
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre date
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre société de gestion
Supprimer tous les filtres
Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
  • Italien
fr
  • en
  • fr
  • it
© 2019. BNY Mellon Investment Management EMEA Limited. Tous droits réservés.
NOS IDÉES ET RÉFLEXIONS POUR ALIMENTER VOS DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT
9 novembre 2017

La Chine peut-elle rester le moteur de la croissance mondiale ?

Le poids de la Chine dans l’économie mondiale n’a cessé d’augmenter depuis son adhésion à l’OMC en décembre 2001. Soutenue par une croissance rapide des exportations et des investissements, la Chine reste un moteur du commerce mondial. Selon de récentes prévisions de la Banque mondiale, la Chine devrait générer près de 35% de la croissance mondiale au cours des deux prochaines années.

 

Le pays est toutefois confronté à des problèmes structurels, liés notamment aux effets néfastes de la politique d’expansion du crédit menée par l’État après la crise financière. Dans ce contexte, la Chine tente d’amorcer une délicate transition de son modèle de croissance, d’une économie alimentée par le crédit et ultra dépendante de l’investissement vers un modèle davantage fondé sur la consommation privée et les services. Il reste à voir comment s’articulera l’équation entre le ralentissement de la croissance du crédit et le maintien de la croissance du PIB.

 

En revanche, la bonne nouvelle tient au fait que l’économie chinoise a amorcé progressivement mais certainement un rééquilibrage vers un modèle de croissance moins dépendant de l’investissement, avec l’émergence de nouveaux secteurs d’activité. D’après notre scénario privilégié, la Chine devrait donc poursuivre son ralentissement structurel, avec un soutien de la croissance par les autorités, le cadre politique étant ajusté pour accompagner progressivement ce ralentissement.

 

Ce scénario constitue selon nous une opportunité pour les investisseurs de construire une exposition à des entreprises bénéficiant de l’expansion rapide du secteur des services en Chine et de la croissance rapide de la classe moyenne dans le pays. Nous continuons de faire preuve de prudence à l’égard des banques, face à la perspective d’une détérioration de la qualité des actifs au vu du cycle actuel.

 

Douglas Reed – Newton, société de gestion de BNY Mellon

Veuillez noter que le contenu du présent site internet est réservé exclusivement aux investisseurs professionnels et ne doit être diffusé qu’à des personnes qualifiées. Les informations contenues dans le présent site internet ne doivent en aucun cas servir de fondement aux décisions de toutes personnes tierces auxquelles lesdites informations ne sont pas destinées.

 

Les gestionnaires sont désignés par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited (« BNYMIM EMEA ») ou les sociétés de gestion de fonds affiliées afin d’assurer l’activité de gestion de portefeuille au titre des contrats portant sur les produits et services souscrits par les clients auprès de BNYMIM EMEA ou des fonds BNY Mellon.

S’abonner au flux d’actualités