Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
fr
  • en
  • fr
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
Filtrer par thème
Filtrer par date
Filtrer par société de gestion
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre thème
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre date
Supprimer tous les filtres
No posts matching your criteria
Supprimer le filtre société de gestion
Supprimer tous les filtres
Réservé exclusivement à l'attention des clients professionnels et, en Suisse, aux investisseurs qualifiés.
Français
  • Anglais
  • Français
fr
  • en
  • fr
© 2019. BNY Mellon Investment Management EMEA Limited. Tous droits réservés.
NOS IDÉES ET RÉFLEXIONS POUR ALIMENTER VOS DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT
13 mars 2019

Les gagnants et les perdants sur les marchés actions cette dernière décennie

Dix ans peuvent sembler durer une éternité sur les marchés financiers. Il est difficile de se remémorer l’atmosphère qui régnait début 2009, quand la Crise financière mondiale a éclaté. On entendait alors parler de fin du capitalisme, et affirmer qu’un grand nombre de nos formidables établissements financiers ne valaient peut-être plus grand-chose. Les banques centrales dans le monde entier ont apporté une réponse révolutionnaire et bien coordonnée : un abaissement radical des taux d’intérêt, suivi d’une série de mesures d’assouplissement quantitatif. Et dans une certaine mesure, ces outils ont été efficaces. Le monde a évité de plonger dans une deuxième grande dépression. La croissance des économies a commencé à repartir, bien qu’à un rythme poussif dans certains pays.

L’examen des données relatives aux performances permet de tirer trois conclusions générales : 1) les pays gagnants sont ceux qui ont été le moins touchés par la crise bancaire, ou qui avaient établi des politiques fortes pour la contrer ; (2) les pays perdants sont ceux qui comptaient les banques les plus fragiles et/ou les politiques les plus défaillantes ; 3) la plupart des marchés ont enregistré une performance négative en dollars.

 

Trois conséquences pour les investisseurs : 1) ils doivent maintenant consacrer une réflexion à la politique monétaire (comment, où, quand et pourquoi est-elle susceptible d’évoluer ?) 2) il leur faut éviter tout biais domestique en maintenant la diversification géographique de leurs portefeuilles ; et 3) il leur faut réfléchir scrupuleusement à la gestion du risque de change, et en particulier à leur exposition au dollar.

 

Shamik Dhar, Chef économiste, BNY Mellon Investment Management

Merci de noter que le contenu de ce site Internet est uniquement à destination des investisseurs professionnels ey doit être partagé de manière responsable. Aucune autre personne ne devrait se fier aux informations présentes sur ce site Internet.

 

Les gestionnaires sont retenus par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited (BNYIM EMEA), ou des sociétés affiliées, assurant l’administration des fonds, à des fins de services de gestion de portefeuille portant sur les produits et services proposés par BNY Mellon Investment Management EMEA Limited ou les sociétés administratrices des fonds.

Subscribe to updates